N° 20 : Tous appelés à la Sainteté !

mercredi 4 septembre 2019

N° 20 : Tous appelés à la Sainteté !

C’est aux Saintes et Saints de ce monde que je dédie ces premiers mots et mon message pour la nouvelle année scolaire qui vient. Je vous invite à aller découvrir l’exposition qui se tient actuellement en l’Eglise Saint Louis « Sainte Thérèse ou la brûlure d’Amour ». Il suffit de regarder les photos de la jeune sainte pour être saisi par son regard… et sa beauté romantique. N’oublions jamais que le catholicisme est, par excellence, la religion du corps. « Dieu s’est fait homme (…) le Verbe s’est fait chair. » Mes pas me conduisent au pied de Thérèse incarnant le personnage de Jeanne d’Arc en 1895. Je suis émerveillé par la « modernité » de son visage (la photo aurait pu être prise hier). Je crois que Jésus devait avoir un regard comme celui-là. Songez à cette jeune carmélite partie rejoindre le Ciel à l’âge de… 24 ans. Aujourd’hui Docteur de l’Eglise et patronne secondaire de France, dont le seul vœu de son existence terrestre fut de passer son Ciel à faire du bien sur la terre…

Thérèse, Jeanne, Jean-Paul et les autres…

Songez à Jeanne d’Arc, sa devancière, brûlée vive à l’âge de 19 ans, en expirant le nom de Jésus… également patronne secondaire de France.

Songez à Bernadette de Lourdes, dont le spectacle musical émerveille les foules comme au temps des apparitions.

Songez à Sœur Lucie, dont la Vierge fit danser le soleil devant près de 50.000 témoins le 13 octobre 1917 à Fatima.

Songez à ses deux cousins, Jacinthe et François, déclarés plus jeunes saints de l’histoire de l’Eglise, respectivement à l’âge de neuf et dix ans.

Songez à Saint Louis, Roi de France, nous le fêtions le 25 août, Saint Laïc par excellence.

Songez au Curé d’Ars, Jean-Marie Vianney, qui allait montrer le chemin du Ciel à cet enfant qui lui indiquait où trouver le village d’Ars où il venait d’être nommé.

Songez à Padre Pio, couvert des stigmates du Christ, qui chassait les démons pendant l’eucharistie et embaumait le village de San Giovanni Rotondo d’une insaisissable odeur de rose.

Songez à Marthe Robin qui, paralysée, se nourrit de la seule hostie consacrée pendant plus de 50 ans.

Songez à Sainte Thérèse d’Avila, également Docteur de l’Eglise, contestée toute une vie durant par ses propres sœurs en religion, et qui vécut et décrivit l’expérience de la transverbération.

Songez à Saint Philippe Néri qui, en prière dans les catacombes de Saint Sébastien à Rome, reçut la visite de l’Esprit Saint au milieu de la poitrine sous la forme d’un globe de feu.

Songez à Jean Paul II, dont la balle qui devait l’atteindre en plein cœur, fut détournée par la main invisible de Marie (« une main a tiré, une autre a guidé » confiera-t-il plus tard à son agresseur), balle qu’il enchâssera tel un joyau dans un espace laissé vide au sommet de la couronne d’or de la statue de Fatima, comme si elle l’y attendait…

Songez à Sainte Rita, patronne des causes difficiles ou désespérées.

Et vous ?

Songez au saint patron du prénom que vous portez peut-être, ou bien à votre sainte ou saint préféré, celle ou celui que vous priez en silence ou dont vous criez le nom lorsque les choses ne vont pas bien.

Songez à tous les saints inconnus ou anonymes dont vous avez croisé la route ou que vous croiserez peut-être demain. Soyez prêt à les recevoir, comme s’ils étaient Jésus lui-même.

Songez à Saint Thomas de Villeneuve, patron de notre école, et au Père Ange le Proust, fondateur de la congrégation des sœurs et pour lequel une cause de béatification est en cours.

Songez à la Vénérable Mère Pauline de Pinczon du Sel dont nous allons commémorer en 2020 les 200 ans de son « enciellement ».

Au nom de tous les Saints, laissons l’amour emplir notre cœur, et non la haine qui voudrait s’y déverser à la place.

Songez enfin à la sainte ou au saint que vous êtes appelé(e) à devenir, car la sainteté n’est pas impossible, elle est même à la portée de tous. Rappelez-vous qui était Paul de Tarse quand il n’était encore que Saul, le persécuteur des chrétiens.

La sainteté entretient le Mystère et la Foi. Elle reste une curiosité, une interrogation pour la science. Dieu nous laisse libres de l’accepter ou de la refuser.

Sous le regard de Marie, patronne de France, et de la sainte ou du saint qui anime votre propre spiritualité, belle et Sainte année scolaire à tous !

Thierry Fournier

Cours Maintenon

News



Radio

L’Atelier Radio

12 juillet 2019

Une Vague Poétique

5 juillet 2019


Les lettres du Chef d'Établissement Coordonnateur